Harry Potter…9! Chap.1

Alors… oui… je sais… Harry Potter 9 n’est pas encore sorti, et ne sortira peut-être jamais, SAUF si c’est moi qui l’écris!

OK. C’est bizarre. Mais ayant lu tous les livres, y compris la pièce de théâtre, ayant vu tous les films que je repassais en boucle, je pense que je peux m’estimer bien placée pour inventer une suite.

Donc, l’histoire reprend les personnages du monde de Harry Potter, dont ses enfants. Je vais vous demander d’être indulgent en lisant ce qui va suivre car cela risque de paraître totalement… absurde pour ceux qui ne connaissent pas du tout ^^.

Harry Potter et la prophétie des ténèbres

Chapitre 1

La première catastrophe

Harry Potter était père de 3 enfants : Lily, Albus, et James. James le plus âgé, Lily étant la cadette. Leur mère, Ginny, avait connu Harry à Poudlard, l’école des sorciers.

Ce matin-là, les enfants étaient dans le salon, faisant une partie de bataille explosive. C’était vraiment une belle journée de vacances, et ils étaient contents de pouvoir s’amuser avant de revenir à Poudlard. Lily quitta la partie d’un air mécontent, certaine que ses frères trichaient. Leur petit jeu commençait sérieusement à lui prendre la tête, et elle se demandait où ils avaient pu apprendre des âneries pareilles.

L’après-midi, elle décida de prendre l’air sur la petite colline derrière la maison. Peu à peu, le soleil commença à descendre dans le ciel. Les nuages apparurent doucement, couvrant tout l’horizon.

« Et zut ! pensa Lily. Il faisait pourtant si beau ! »

Lorsque le soir fut tombé, elle se leva et resta debout quelques minutes. Il commençait à faire vraiment froid. Il régnait une atmosphère grise, et triste. Lily frissonna. Elle ramassa son blouson, quand, soudain, elle sursauta. Elle sentait, mais elle ne savait pas comment se l’expliquer, une tension dans l’air. Comme si… comme si quelque chose, venu de l’obscurité, se préparait.

Convaincue que quelque chose ne tournait pas rond, elle rentra.

Dans son lit, Lily n’arrivait pas à s’endormir. Elle se tourna, roula, se retourna dans son lit, en vain. C’était vraiment curieux : elle avait l’impression que quelqu’un qui ne devrait pas y être se trouvait dans la maison. Elle ouvrit les yeux. Avec une infinie précaution, le cœur battant, elle se leva et descendit doucement les escaliers. Et là, elle entendit comme un bruit, dans le placard du salon. Un bruit de fouille. Quelqu’un s’était incrusté chez elle dans l’intention de dérober ce qui leur appartenait, à moins que ce ne soit simplement le chat, ce qui, en soi, était trop rassurant pour être vrai. Cependant, elle fut vite certaine que ce n’était pas le chat, car une silhouette se découpait nettement dans l’obscurité. Complètement paniquée, elle remonta les escaliers le plus rapidement et silencieusement possible et réveilla ses frères. Ceux-ci furent catastrophés lorsqu’ils virent l’intrus. Albus murmura alors :

« Sans vouloir vous effrayer davantage, je crois que c’est dans ce placard précisément que sont rangées nos baguettes…

-Oh non ! soufflèrent Lily et James. »

Tous les trois se précipitèrent tirer leurs parents du lit. Lorsqu’ils apprirent la nouvelle, Harry et Ginny se regardèrent, inquiets. Ils cherchèrent leurs baguettes, mais ne les trouvèrent pas.

« Qu’est-ce qu’on va faire ? murmura Lily.

-Mais puisque je vous dis qu’elles sont dans le placard du salon ! s’exclama Albus.

-Moins fort ! murmurèrent Ginny, Lily et James.

-Bon, décida Harry. On va quand même descendre, mais sans faire AUCUN bruit. Que ce soit clair, Albus, Lily et James, vous restez dans l’entrée, et vous ne bougez plus ! »

Ils acceptèrent sans faire d’histoires, et suivirent leurs parents, sursautant au moindre petit bruit. Tous, sauf James.

« Allez, James, viens, vite ! le pressa Ginny. On perd du temps !

-Du temps de quoi? Et puis non, il est hors de question que je vienne ! rétorqua celui-ci.

-Fais comme tu voudras… grommela Harry »

Dans le salon, l’inconnu continuait de fouiller. Il grogna : il ne semblait pas trouver ce qu’il cherchait. Albus avançait doucement : pas question de faire du bruit. Mais Lily, elle, n’arrivait pas à gérer son stress : elle tremblait sans cesse. Arrivée au bas des marches, elle ne fit pas attention et l’escalier craqua. James, qui avait entendu du haut, Harry et Albus grimacèrent. Dans le salon, le voleur se figea. Il sortit sa baguette magique en regardant autour de lui, rangea quelque chose dans sa cape, et disparut.

« Il a transplané ! » s’exclama Lily.

Transplaner était une façon de voyager d’un endroit à l’autre.

« Et voilà, on l’a perdu ! » dit James en redescendant.

Ginny alluma la lumière, et hurla : le cambrioleur ne s’était pas contenté de farfouiller dans le placard, il avait aussi fouillé tout le salon ! Le canapé était couvert de vêtements et de couvertures, le petit buffet était renversé…

Le lendemain, tout le monde s’activait pour réparer les dégâts.

« Je crois que tout est en ordre ! dit enfin Ginny, épuisée.

-Pourtant, je… fit Harry. Non, ce n’est pas possible… murmura-t-il ensuite.

-Quoi donc ? demanda sa femme.

-Oh, rien, je… j’ai simplement l’impression que… non, laissez tomber… »

L’air peu convaincu, Ginny le dévisagea un instant et fila en cuisine préparer le déjeuner. James regarda Ginny et Albus et leur fit un signe de tête vers l’étage. Ceux-ci approuvèrent et le suivirent.

« Ouf ! marmonna Albus en se jetant sur un lit.

-Oui… dit Lily. C’était vraiment…

-…affreux, termina James.

-On s’est fait cambrioler, quand même ! s’écria Albus.

-Pas vraiment ! fit remarquer sa sœur. Il ne nous a rien pris !

-Je ne suis pas sûr… murmura James. Vous avez vu la tête de papa ?

-C’est vrai, répondit Albus, on aurait dit que quelque chose manquait, mais qu’il ne savait pas quoi !

-Ce qui était sûrement le cas… dit son frère.

-Le voleur a rangé quelque chose dans sa cape, avant de partir !

-Quand tante Hermione et tonton Ron sauront ça… fit Lily.

-Ça me fait penser ! s’exclama Albus. Que Scorpius arrive demain ! ajouta-t-il en réponse au regard interrogateur de son frère et de sa sœur.

-Le fils de Drago Malefoy ? Le vieil ennemi de papa ?

-Oui. Il est aussi à Serpentard.

Serpentard était l’une des quatre maisons de Poudlard.

-Moi, je l’ai déjà vu ! dit Lily. Il avait l’air plus gentil que son père!

-Oui, sûrement… dit Albus.

-Pfuuu… c’était quand même une sacrée nuit ! dit James après un moment de silence.

-Je ne te le fais pas dire ! »

Le lendemain, Harry partit au Ministère de la Magie pour annoncer le cambriolage. Ce n’était pas forcément nécessaire, il y avait aussi la police magique, mais Hermione était ministre de la Magie et lui-même avait quelques papiers à prendre (il était le directeur du département de la justice magique).

-Quoi ?!! cria Hermione quand Harry lui expliqua ce qu’il s’était passé. Mais… mais… et il ne vous a rien volé ?

-Non, rien, mentit Harry.

Il était sûr qu’il manquait quelque chose, mais ce n’était pas la peine d’inquiéter Hermione.

-Ron et moi, justement, on se demandait s’il serait possible qu’on aille passer une journée chez vous ?

-D’accord, pas de problème ! dit Harry. Disons… demain, ça vous va ? Scorpius va venir, lui aussi. Vous pouvez aussi amener Rose et Hugo.

-Ça me va ! Bon, je dois y aller, Harry, à demain !

Harry rentra du travail, un peu plus joyeux que lorsqu’il était arrivé. Il transplana devant la maison et ouvrit la porte. Il dit bonsoir à Ginny et appela ses enfants.

« Qu’est-ce qui se passe ? demandèrent-ils une fois en bas.

-Demain, Hermione, Ron, Rose et Hugo viennent nous rendre visite en plus de Scorpius. Ce qui signifie…

-Eeeeeeh, voila… grand ménage… lâchèrent les enfants en cœur. Vive le grand ménage !!

Mais le soir, les chambre étaient propres, les livres de magie qui traînaient par terre étaient rangés sur les étagères, les robes de sorciers et les vêtements de moldus avaient repris leur place dans les placards, tout le monde s’était fait un brin de toilette, et enfin, ils allèrent se coucher.

FIN!!! (du chapitre)

Publicités

10 réflexions au sujet de “Harry Potter…9! Chap.1”

  1. Je suis très impressionnée et époustouflée par ton récit ! Quelle belle imagination ! Je n’ai pas lu Harry Potter mais comme je le disais, tu m’as bien transplantée dans ton histoire…!
    C’est captivant ! Bravo ! j’attendrai la suite maintenant …
    Bisous. MM

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s